Histoire de la Légion Etrangère

La Légion étrangère est un corps de l'armée de terre française.

Formée en 1831 pour permettre l'incorporation de soldats étrangers dans l'armée française, une partie de ses unités a fait partie, jusqu'en 1962, fin de la période coloniale, du 19e corps d'armée, noyau de l'Armée d'Afrique.

L'engagement à la Légion est réservé aux hommes dont l'âge est compris entre 17 ans et 40 ans (dérogation possible) et a compté depuis sa création et jusqu'en 1963 plus de 600 000 soldats dont une majorité d'Allemands, suivi de 3 fois et demi moins d'Italiens, puis de Belges, mais aussi de Français, d'Espagnols et de Suisses. De nombreuses autres nationalités sont représentées, comme les pays d'Europe de l'Est et les Balkans, majoritaires dans les années 2000. Ce corps d'armée reste, pour la majorité, un moyen d'immigration privilégié afin de changer de vie, d'oublier son passé, de se faire oublier, ou tout simplement de trouver une vie meilleure. Pour quelques autres, le prestige de la Légion et l'amour du pays demeurent la cause de leur volontariat. Les motifs de l'engagement ainsi que le recrutement restent encore aujourd'hui un sujet plus ou moins tabou, même si le sujet est souvent abordé au sein de la Légion lors du processus de recrutement.

Les légionnaires, aussi appelés les Képis blancs, ont acquis leur notoriété lors des combats menés sur les champs de bataille du monde entier, notamment dans le cadre des conquêtes coloniales, des deux guerres mondiales, et les guerres d'Indochine et d'Algérie. Aujourd'hui, les légionnaires sont présents lors des conflits modernes pour des missions d'aide humanitaire, de protection des populations, de maintien de la paix ou parfois de soutien à des gouvernements étrangers, alliés à la France par des accords, dans les crises de leur pays.

Les traditions à la Légion étrangère constituent un ciment pour ce corps qui se traduisent à travers les détails vestimentaires, les emblèmes et symboles spécifiques, les chants et musiques, et enfin par ses fêtes particulières. L'image qu'elle véhicule sur le public et les artistes est à l'origine de nombreuses œuvres dans tous les domaines : musique, cinéma, peinture, sculpture et littérature. Le code d'honneur du légionnaire dicte la conduite de ces hommes au quotidien, en temps de guerre comme en temps de paix.

Principalement constituée de régiments d'infanterie à ses débuts, la Légion étrangère comporte maintenant également des unités d'arme blindée et cavalerie, de parachutistes, de génie, où sont intégrés des spécialistes du combat en montagne, de jungle, en milieu désertique de reconnaissance ou encore de renseignement.

 

La Légion étrangère est créée par ordonnance du 9 mars 1831 par le roi des Français Louis-Philippe, à l'instigation du maréchal Soult, ministre de la Guerre. Elle rassemble, à cette date, différents corps étrangers de l'armée française, dont les gardes suisses, issus de la paix perpétuelle signée après la bataille de Marignan, le régiment Hohenlohe. Cette troupe nouvelle est destinée à combattre hors du Royaume (en Algérie). À l'origine, la Légion étrangère ne peut combattre qu'en dehors du territoire continental du Royaume ; la Première Guerre mondiale en sera la première exception.

 

Source Wikipedia 

Code d'honneur du Legionnaire

 

1. Légionnaire, tu es volontaire servant la France avec honneur et fidélité.

 

2. Chaque Légionnaire est ton frère d'arme, quelle que soit sa nationalité, sa race, sa religion. Tu lui

    manifeste toujours la solidarité étroite qui doit unir les membres d'une même famille.

 

3. Respectueux des traditions, attaché à tes chefs, la discipline et la camaraderie sont ta force, le

    courage et la loyauté tes vertus.

 

4. Fier de ton état de légionnaire, tu le montres dans ton tenue tojours élégante, ton comportement

    toujours digne mais modeste, ton casernement toujours net.

 

5. Soldat d'élite, tu t'entraînes avec rigeur, tu entretiens ton arme come ton bien le plus précieux, tu as

    le souci constant de ta forme physique.

 

6. La mission est sacrée, tu l'exécutes jusqu'au bout et, s'il le faut, en opérations, au péril de ta vie.

 

7. Au combat tu agis sans passion et sans haine, tu respectes les ennemis vaincus, tu n'abandonnes 

jamais ni tes morts, ni tes blessés, ni tes armes. 

 

 

Code d'honneur de l'ancien Légionnaire

 

1. Ancien de la Légion étrangère, je suis fier d'avoir servi avec "Honneur et Fidélité".

 

2. Chaque ancien Légionnaire reste mon compagnon d'armes, quelle que soit sa nationalité, sa race ou

    sa religion

 

3. Je lui manifeste toujours l'étroite solidarité qui doit unir les membres d'une même famille.

 

4. Fidèle à mon passé à la Légion étrangère, l'honnêteté et la louyauté sont les guides permanents de

    ma conduite.

 

5. Ma tenue, mon comportement sont exemplaires en restant modestes.

 

6. Je refuse la facilité et l'entraînement dans des abus de toutes sortes, incompatibles avec la dignité

    humaine.

 

7. Je m'interdis d'impliquer la Légion étrangère dans toute action politique.

 

8. Dans ma cité, je suis fier que mes relations disent de moi avec considération: "C'est un ancien

    légionnaire".